mercredi 9 décembre 2015

CONFITURE DE COINGS

J'ai encore des coings, alors j'en profite pour les utiliser de diverses manières. Ce soir, ce sera en confiture, et c'est délicieux ! Rien que la couleur, un rose orangé si délicat, fait envie. Et la confiture est à l'image de sa couleur, douce et suave. Les becs très sucrés seront séduits car, sans surprise, la saveur de cette confiture n'a rien d'acide, au contraire elle n'est que douceur !



La pectine contenue dans la peau et les pépins des coings est importante pour la bonne prise de la confiture et permet d'éviter l'emploi de sucre avec gélifiant incorporé. Il est indispensable d'utiliser des fruits bio ou pour le moins non traités puisqu'on se sert de la peau dans cette recette.






Ingrédients
  • 3 coings bio ou non traités (1 kg)
  • 1 à 2 citrons
  • 450 g de sucre cristal



Préparation
Placer au four préchauffé à 110° 3 à 4 pots à confiture et leur couvercle.

A l'aide d'un essuie-tout, frotter les coings pour éliminer le duvet. Laver et brosser la peau. Couper les fruits en quartiers, les peler et retirer les parties dures au centre. Au fur et à mesure, placer les fruits épluchés et coupés en morceaux dans un grand saladier rempli d'eau citronnée. Mettre 300 grammes de ces épluchures dans le bol du Thermomix, ajouter 300 grammes d'eau et programmer 12 minutes, 100°, vitesse 1. Filtrer la préparation pour ne garder que le jus (environ 150 grammes).



Dans le bol du Thermomix, remettre le jus de coings, les coings épluchés et égouttés (j'en ai obtenu 620 grammes), le sucre cristal et le jus d'un demi-citron. Programmer 35 minutes, Varoma, vitesse 1. Si la confiture tend à gicler, poser le panier vapeur sur le couvercle ou baisser la température à 100°. A la fin de la cuisson, tester si la confiture est prise en en versant une goutte sur une assiette bien froide. Si elle fige, la confiture est prête. Sinon, prolonger la cuisson de 5 minutes.

Sortir pots et couvercles du four et y verser la confiture à ras bord. Visser les couvercles et retourner les pots jusqu'à complet refroidissement.









Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez Cooking Julia sur Facebook et sur Pinterest !
© Cooking Julia 2015

19 commentaires:

  1. un bon classique de l'automne que j'ai fait il y a peu et que j'aime beaucoup ! elle est très belle ta confiture ! bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christalie ! On a plus l'habitude de voir de la gelée, mais la confiture est plus parfumée.

      Supprimer
  2. humm! j'utilise les coings dans les tagines et en confiture je ne peux qu'aimer
    la tienne a une belle couleur, elle me tente bien
    bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, ce doit être bon dans les tagines...

      Supprimer
  3. L'une des confiture préféré de mon mari. Elle est sublime ta confiture
    Bonne journée
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Christelle ! Alors tu n'as plus qu'à lui en préparer... Bises

      Supprimer
  4. Rien de mieux qu'une bonne confiture de coings maison... !
    Bisous ma Julia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est effectivement une belle découverte qui reviendra dans ma cuisine ! Bisous

      Supprimer
  5. Une de mes confitures préférées ! J'adooore le coing !
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah bon ? Alors je suis bien tombée... Bisous

      Supprimer
  6. Hummm, j'adore la confiture de coing.... avec une tranche de foie gras poelée c'est un délice ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec du foie gras, je n'y avais pas pensé, mais c'est vrai que ça doit être bon...

      Supprimer
  7. Ta confiture semble extra !
    Je compte faire des scones bientôt, elle serait bienvenue :p

    RépondreSupprimer
  8. La confiture, je n'ai jamais essayé, à tenter, mais l'année prochaine certainement, parce qu'ici, c'est fini ;) Bisous Julia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi je trouve encore des coings dans mon magasin bio. Les derniers...

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Comme toutes les confitures, au moins un an, voire deux.

      Supprimer